appareil-auditifUne aide auditive est indispensable pour pallier une déficience auditive. Mais, le plus souvent, les déficients auditifs attendent longtemps avant de décider d’en porter. Le problème avec ce type de déficience est qu’elle peut être permanente alors que la durée de vie de l’appareil auditif n’est pas illimitée.

L’estimation de vie de ces types d’appareil

En général, une aide auditive dure jusqu’à 4 à 5 ans. Passé ce délai, l’état de l’appareil décroit significativement. Cette décroissance est compréhensible lorsqu’on prend en compte la fréquence d’utilisation de l’aide auditive. Toutefois, cette durée varie d’un utilisateur à un autre. En effet, elle varie en fonction de son environnement, de son entretien et de la fréquence de contrôle. Il appartient à l’audioprothésiste d’aviser le porteur sur les conseils d’utilisations et d’entretien indispensables pour optimiser la durée de vie de l’appareil. Il doit aussi fixer dès le départ un rendez-vous pour réaliser un contrôle régulier du système. Avant tout, les aides auditives ne doivent pas être mouillées particulièrement par la pluie et la sueur. Pour le nettoyer, il est conseillé d’utiliser un spray.

Les bonnes pratiques pour faire durer l’aide auditif

Certes, contrôler une aide auditive est indispensable, même si cela coûte assez cher. Il convient donc d’adopter les bonnes habitudes pour éviter de réaliser un contrôle trop fréquemment. Effectivement, quelques pratiques permettent d’augmenter la durée de vie de votre appareil auditif. Le premier réflexe à adopter concerne le port de l’appareil auditif. Avant de se coucher, nager et de prendre un bain, il est primordial de l’enlever. Il est capital également de ne pas le laisser dans un environnement humide comme la salle de bain. Le plus sage c’est de le placer dans un étui qui a la capacité d’absorber l’humidité résiduelle. Par ailleurs, les aides auditives doivent aussi être placées à l’abri de la lumière du soleil. Elles doivent aussi être écartées des sources de forte chaleur. Ce type d’environnement peut entrainer des dysfonctionnements comme les distorsions. Sinon, le fait de nettoyer régulièrement les traces de sueur sur la paroi et à l’intérieur de votre aide auditive est aussi une bonne attitude à adopter. Toutefois, il est conseillé d’utiliser des produits recommandés par votre audioprothésiste. Si l’humidité arrive au niveau des circuits de l’appareillage, cela entrainerait à coup sûr des dysfonctionnements importants. Enfin, en cas de dysfonction ou de dérèglement de l’appareil auditif, il est fortement déconseillé d’essayer de le réparer soi-même. Avec des composants fragiles et délicats, une mauvaise manipulation risque d’abîmer l’appareil.
Rédactrice invitée : Stéphanie Martinez