Méditation gratuite

méditation gratuiteVoici un cadeau : une méditation gratuite, pas comme les autres !  Elle vous est offerte par Monique Lagasse, professeur de chant expérimentée.

Entre méditation et hypnose, la frontière est parfois ténue, surtout lorsqu’il s’agit de méditations guidées avec des invitations à la visualisation.
Vous retrouverez ici, réponse à la question : quelles différences entre hypnose et méditation.

Lors de cette agréable séance guidée, vous allez  bénéficier des bienfaits d’une méditation gratuite par les vibrations de sons chantés et inspirés de la Source .

Ce moment d’harmonisation commence par un espace de relaxation et de centration qui est suivi d’une improvisation chantée (à 6.00 min) et inspirée par la Source;

Ce chant est un outil très puissant et profond de guérison intérieure pour celui qui l’écoute. Il a un taux vibratoire très élevé. Il peut ainsi vous permettre de :

  • Vous sentir mieux dans votre vie en lâchant le mental et en accueillant le bonheur et la joie de vivre,
  • Découvrir de véritables états de calme, de paix intérieure et de joie,
  • Stimuler votre immunité, lutter contre les maladies et le mal-être,
  • Retrouver la santé et la garder,
  • Vous éloigner des basses vibrations et participer à la libération rapide des énergies qui ne vous correspondent plus,
  • Cheminer vers  la purification,  l’harmonisation ou la guérison de tous les plans composant votre être : physique, émotionnel, mental et spirituel,
  • Vous aider à attirer et à manifester rapidement ce que vous souhaitez par le principe de la loi d’attraction,
  • Vous relier à votre guide intérieur pour trouver votre chemin et vous diriger vers ce qui va vous rendre plus heureux,
  • Éveiller ou élever votre conscience : vous relier à votre cœur et l’ouvrir à l’Amour Divin…
  • Également très puissant pour accompagner les malades et les personnes en fin de vie. Cela peut leur permettre de vivre ces moments avec plus d’acceptation et de paix. »

Vous pouvez écouter le chant ici !

Le yoga pour maigrir!

yoga pour maigrirSaviez-vous que le yoga peut vous aider à retrouver votre ligne, le yoga pour maigrir est un moyen naturel et équilibrant !
J’explique dans cet article « yoga pour maigrir » sur quels plans il agit, les différentes postures qui vont contribuer à réguler votre appétit, faire fondre la graisse du ventre, favoriser l’élimination.
Le yoga n’est pas un sport mais une pratique qui permet de se poser, retrouver l’harmonie du corps et de l’esprit.
Ainsi il agit de façon directe (musculature) et indirecte (action sur les glandes, la stabilité mentale) sur la relation à la nourriture et le métabolisme.
Bonne pratique!

Les sucreries: est-ce bon pour la santé?

macaronsQu’on entend parler de sucrerie, on a toujours en tête bonbons, pâtisseries, confiseries…Ces nourritures, nos papilles gustatives l’adorent à cause du plaisir qu’elles procurent lorsqu’elles sont dans notre bouche. Quand on déguste les sucreries, on ne pense jamais aux effets qu’elles produisent à notre organisme. En effet, les éléments qui constituent ces délices ne prennent pas en compte les besoins nutritionnels de notre corps.
Sucreries : des gourmandises qui rendent les gens heureux
Les sucreries ont été créées par les industries alimentaires afin de nous apporter du plaisir instantanément. Dès qu’elles entrent dans notre bouche, elles activent le système de récompense de notre cerveau. On est dépendant de ces friandises à cause des moments de joie. Les adultes se servent des bonbons pour récompenser un gosse qui suit ce qu’ils disent.
Les bonbons sont les préférés de tout le monde. Ils peuvent se déguster n’importe où en toute discrétion cela dépend en général du type de bonbons. Ce sont les enfants qui adorent ce genre de friandises. Par exemple : aux États-Unis, lors des fêtes d’Halloween, ils donnent des bonbons aux enfants afin de leur rendre heureux.

En France, les macarons sont les produits sucrés qui font le renom du pays. Les français adorent cet aliment que vous trouviez dans toutes les pâtisseries ou restaurants de la ville. Les chefs pâtissiers ne cessent d’innover leurs recettes de macarons afin de fidéliser leurs clients. De plus, les français ne mangent pas seulement ce plat pour leurs plaisirs. Ils les offrent aussi en cadeau.
Parmi les sucreries, ce sont les chocolats qui sont bons pour notre organisme. Ils jouent un rôle d’antidépresseur. Ils protègent notre cerveau en ralentissant son vieillissement. Les sucreries sont bonnes, car elles procurent de l’énergie. Il faut les manger à faible quantité.
Les sucreries : un mal pour la santé
Même si elles nous rendent heureux, elles peuvent provoquer des maladies. Il faut modérer le taux de sucre qu’on avale. Les gourmandises ne doivent pas être mangées tous les jours, car elles contiennent des éléments nocifs comme le sucre et la graisse. Leurs consommations doivent être occasionnelles. Les sucres peuvent produire des caries à vos dents. Elles peuvent engendrer l’obésité et la malnutrition, car elles ne comportent pas les vitamines que le corps a besoin pour son développement.
Les sucreries sont bonnes pour notre corps, si elles sont prises de temps en temps. Il suffit de contrôler nos quantités de sucre pour éviter les problèmes cardiaques, les cancers, l’hyper tension artérielle, les diabètes.
Rédactrice invitée : Stéphanie Martinez

Réduire la cellulite par le froid avec la cryolipolyse

Quoi de plus disgracieux que les cellulites, ils viennent se loger dans les parties les moins discrètes du corps et l’enlaidissent sensiblement ? Vous avez tout fait pour vous en débarrasser, produits, sport, régime, mais en vain ! Vous avez consacré énormément d’effort et d’argent, mais elles s’accrochent et là vous êtes lassé ? Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, la science vous apporte la solution et vous proposent de nombreuses possibilités pour vous en séparer définitivement.

Qu’est-ce que la cellulite ?
En effet, la cellulite n’est pas une maladie et elle ne présente relativement pas de danger pour la santé, mais esthétiquement elles sont tout simplement inadmissibles. En principe, la cellulite c’est une accumulation anormale de graisse, d’eau et de toxines et se stocke ensuite dans des fibres collagènes endurcies. En termes plus simples, c’est de la graisse qui s’amasse dans l’hypoderme et qui déforme le derme parce qu’elles vont former des protubérances. On distingue pour cela, trois types de cellulites dont, la cellulite aqueuse ou d’infiltration, la cellulite adipeuse ainsi que la cellulite fibreuse ou indurée.

Un véritable fléau, les problèmes de cellulite touchent actuellement 9 femmes sur 10 et les hommes n’en sont pas non plus exempts. À propos, elles sont causées par de nombreux facteurs et notamment, la mauvaise circulation sanguine et lymphatique, un manque d’effort physique, les inattentions diététiques, le cumul de stress et la dépression et surtout les dérèglements hormonaux.

Des solutions innovantes pour éliminer la cellulite

Certes, des alternatives moins conséquentes s’offrent aux personnes concernées et notamment le sport qui permet de brûler la graisse, la diète, les différentes pratiques pour stimuler la circulation sanguine, le massage, les cures de bien-être, mais quand elles sont bien incrustées ce n’est toujours pas évident de s’en débarrasser. Quoique, maintenant la science à permis qu’on puisse agir sur les cellulites sans porter préjudice à la santé. C’est d’ailleurs l’objet de la mise au point des techniques d’élimination de la cellulite par le froid et notamment par cryolipolyse. Encore peu connu des usagers, il s’est une technique révolutionnaire qui permet de réduire les bourrelets sans se faire charcuter.

En principe, il convient d’aspirer la zone à traiter par un applicateur, ayant la forme d’une ventouse et équipé d’un extracteur de chaleur par électrodes. Les tissus bourrés de graisses sont après gelés pour passer à une température en deçà de 0 degré. L’intervention se fait généralement en trois quart d’heures dans les cliniques de cryolipolyse lyon ou de lipoaspiration lyon.

Voici ce que mon père vit en gériatrie, il faut que çà se sache !

Sur conseil d’une neurologue, mon père s’est fait hospitaliser en service gériatrie, dans un hôpital de la région liégeoise. Voici le cauchemar qu’il vit, notre famille est anéantie ! A la base, il consulte pour des problèmes de mémoire et de confusion. La neurologue demande une hospitalisation afin de «stabiliser son état» (vous allez voir en quoi consiste une stabilisation) et pour organiser une aide à domicile. Il se rend à l’hôpital en voiture.

Deux jours avant, il faisait ses courses lui-même, allait rendre visite à ses voisins, … il se débrouillait avec ses difficultés.
Au lendemain de l’hospitalisation, je lui rends visite, nous sortons nous promener, il est alerte et marche à une bonne cadence, il me parle de ses lectures et de mes projets.

Trois jours après j
e reviens, il est méconnaissable !
Il se tient tout courbé, il me parle de façon complètement incohérente, il est dans une confusion totale !
J’alerte les infirmières, la médecin responsable de salle.
Je leur rappelle qu’il est venu en voiture à l’hôpital, qu’il se débrouillait seul, je leur dit qu’il se passe quelque chose d’anormal.
Je demande des explications sur son traitement, que les  infirmières me refusent.

Nous revenons tous les jours son état s’empire, il est méconnaissable, il ne trouve plus sa chambre !
Bref, ce qui constituait des problèmes épisodiques est devenu un état permanent, mais bien plus grave.
Je pose la question d’une réaction paradoxale au traitement, encore une fois personne n’intervient.
J’interpelle un médecin de garde aux urgences, rien ne bouge, le médecin traitant, très mobilisé, « ne comprend pas », apparemment il s’en contente!

Un soir, c’est la catastrophe !
Je retrouve mon père lié dans son lit ! Complètement sédaté, il ne nous reconnait plus est dans un état délirant !
Mon père avait été agressif, c’était leur seule solution,  le menotter et lui faire une injection !
Je les alerte sur le fait que ce passage à l’acte sans précédent indique qu’il y a vraiment un problème avec leur traitement.
Je m’entends dire que si le traitement ne me plait pas, je peux le reprendre à la maison.
Dans l’état où il l’on mi, c’est évidemment impossible !
Le lendemain, il est dans le même état, il est resté attaché sur une chaise toute la journée, ses chevilles sont bleues !
Il est déposé là, jambes nues avec une couche ! Bonjour la dignité.
Oui, parce qu’en plus il semble qu’il soit devenu incontinent !

Nous nous sentons impuissants !
Nous avons demandé un transfert dans un hôpital spécialisé.
Je reste persuadée que le traitement n’était pas adéquat et a détruit mon père, vous allez comprendre ce qu’il s’est passé !
La neurologue suggère gentiment de ne pas passer par la case « hôpital spécialisé » mais plutôt de le diriger dans une maison de repos !
Ben voyons ! Une fois parké là, et maintenu à l’état de plante verte, aucune question ne se posera sur le traitement !

Nous tenons bon et l’envoyons dans cet hôpital.

Voici ce que notre enquête nous a révélé : mon père n’est pas le seul à avoir eu de graves problèmes et réactions paradoxales à ce traitement, … ce qui pose question est qu’un médecin « spécialiste » observe les effets, entende la famille alerter, … et continue … avec lui, avec d’autres, …

Son cocktail quotidien se compose entre autres de :
– Meprobamate , médicament d’un autre âge qui a été interdit de vente en Belgique mais se retrouve quand même sous forme de préparation magistrale.
Il a reçu des dosages énormes : 4 X  200 mg,
– Séroquel, médicament aggravant les symptômes de démence,
– Trazodone,
Rivotril : effets secondaires : confusion, désorientation,
Dominal 80
– Autres médications pour le coeur, l’estomac, …..
Et si avec tout cela, il n’arrive pas à être sociable, … on hésite pas à lui administrer une injection, provenant certainement d’une clinique vétérinaire.

Au de là de 3 médicaments différents, les inter actions sont incontrôlables!

Nous n’avons qu’un regret, c’est d’avoir cru cette neurologue et d’avoir contribué à cette hospitalisation qui l’a purement et simplement déshumanisé et anéanti.

28/11/15
Nous allons voir mon père ce soir. Il est enfermé dans sa chambre!
Nous le trouvons dans son lit, maigre, délirant, mélangeant le passé, le présent, le rève le réel …
Je demande au personnel ce qu’on lui a donné pour qu’il soit dans un tel état.
Un « petit calmant » me dit-on!
Il avait trouvé trop de forces, … a eu envie de faire ses valises et partir, il a commencé à descendre l’escalier.
Drogué par cette médication, cela relève de l’exploit, car ces poisons lui font perdre l’équilibre et le rendent titubant.
Ils l’ont rattrapé à temps … pour l’enfermer dans sa chambre et lui donner un « petit calmant’.
L’infirmière de nuit nous annonce qu’elle doit lui donner un médicament pour dormir!
Non, ce n’est pas une blaque, elle va le réveiller pour lui donner un somnifère !
La médication le rend fou, il en est à présent dépendant! Dans cet état il requiert une présence 24h24.
Ce n’était pas le cas avant qu’il n’entre dans ce premier foutu hôpital!